LOGO

28, rue Jacques Louvel Tessier
75010 Paris - France
Tél. +33 (0)1 40 18 11 18

Eva Rubinstein
// Catherine Dagois et Edgar Teufel
Leur duo, invité de grandes stations radiophoniques (SWR, Deutschlandfunk, France musique...) s'est déjà produit en tournée dans 23 pays et sur quatre continents, de prestigieuses villes européennes ( Paris, Varsovie , Munich, Madrid, Bucarest, Prague, Lisbonne, Dublin, Édimbourg ...) à l'Asie ( Singapour, Malaisie, Taiwan, Chine , Japon...) en passant par l'Afrique (Madagascar), l'Amérique du Sud (Mexique) et du Nord (Canada). Les concerts qu'ils ont donné à Mexico pour l'Ambassade d'Allemagne et le Goethe Institut «German Center» et à la résidence de l'ambassadeur de France comptent parmi les points culminants de cette tournée exceptionnelle qui les a mené d'un bout à l'autre du Mexique en mai et juin 2002. L'année 2003 fut riche en événements prestigieux, on citera : un récital pour le célèbre metteur en scène André Wajda et son centre de l'art contemporain «Manggha» à Cracovie, et dans le cadre de la commémoration des accords Adenauer de Gaulle deux tournées en collaboration franco-allemande (Canada : Ottawa, en résidence de l'ambassadeur de France, Vancouver, Calgary, Halifax. Retour pour la troisième fois en Chine : ateliers de chant choral et Masterclass pour solistes , grand concert de Noël à la Philharmonie de Canton, récital Wuhan...). En 2004, le duo a été choisi afin de participer à l'événement « la Pologne en France » (récital à Strasbourg en résidence du Consul général de Pologne, concert au Palais de Malmaison à Paris...).

Ils viennent d'enregistrer pour la radio classique allemande SWR deux cycles de mélodies écrits spécialement pour eux par Jean-Claude Wolff et Karl Michael Komma sur des Haïkus japonais ainsi que leur programme   Rêves d'amour .

Leurs concerts de musique sacrée «chant orgue» leur donne le privilège de se produire sur les plus beaux instruments, dans de somptueuses basiliques et cathédrales et de vivre des événements d'exception comme le concert du jubilé le15 août 2000 à la basilique de Lezajsk en Pologne (plusieurs milliers de personnes).

Catherine Dagois est également soliste de nombreux festivals réputés: Automne de Varsovie avec l'orchestre philharmonique de la radio polonaise, la Dokumenta de Kassel, Notes en bloc de Paris, où elle a créé la partie principale d'une coproduction IRCAM (centre Pompidou) Goethe Institut d'une oeuvre de Brice Pauset Perspectivae Syntagma pour orchestre et électronique IRCAM, a l'Opéra Bastille, pour le célèbre Festival d'Automne de Paris avec l'ensemble Recherche de Freiburg. Elle est dirigée par des chefs renommés tels Elgar Howarth, Frédéric Chaslin, Kwame Ryan, Johannes Kalizke... Bien que sa tessiture fasse d'elle une soliste d'ouvrages postromantiques, comme le "Requiem" de Verdi ou les "Kindertotenlieder" de Mahler des plus appréciée, c'est également pour une création: un rôle de premier plan dans "Silent Screams, Difficult Dreams" de Eugeniusz Knapik lors de l'évènement Anvers, capitale culturelle européenne à l'Opéra des Flandres, ainsi que sur les scènes des Opéras de Rouen et Kassel , que sa voix dite somptueuse par la critique, a emporté tous les suffrages.

Née dans une famille d'artistes, Catherine Dagois révéla dès son enfance une voix très rare. de contralto dramatique.

Médaille d'or du Concours musical de France et finaliste du concours des voix d'or à vingt et un ans, elle est titulaire d'une licence de musicologie ainsi que du diplôme universitaire d'état de professeur de chant (C. A. d'enseignement supérieur) et de chanteuse soliste, du Conservatoire supérieur de Stuttgart . Elle donne régulièrement des Masterclass sur le répertoire français et allemand (invitée par des conservatoires supérieurs et universités de musique comme Ostrava, Bucarest , Timisoara, Wroclaw, Tananarive, Canton...).

Une grande partie de ses activités artistiques est consacrée au récital, accompagnée par son mari, le pianiste et organiste Edgar Teufel, diplômé de piano, direction d'orchestre, musicologie et littérature, du Conservatoire supérieur et de l'Université de Stuttgart. En tant que musicien d'orchestre professionnel il a participé à de nombreux concerts, tournées, enregistrements de disques, émissions radios et télévisées. En 1985 il fonde un orchestre de jeunes à Sigmaringen, qu'il dirige depuis sa création.

La musicalité du jeu d'Edgar Teufel, à la fois ample et nuancé est unanimement appréciée par la critique.

Discographie :
«Japanisch-deutsche Jahreszeiten » (SWR );
« Un orgue - une voix » ( radio polonaise );
« Rêves d'amour » (SWR);
«Mélodies de Fauré/Duparc» (BAYER RECORDS);
«Voyage aux Sources» (Dux Recording);
«Wieniawska et Verlaine» (ARS PRODUKTION / SWR);
«Else» écrit pour C. Dagois par Arthur Dangel
(AUDITE);
l'Opéra «Silent Screams, Difficult Dreams»
(TROUBLEYN).

langues :
La ville de Lublin
Tang
Lublin est la ville la plus importante de Pologne orientale, riche par son histoire et les monuments
qu’elle abrite. Multiculturelle,
on y cotoye Polonais, Russes, Ukrainiens, Allemands, Français, Juifs, Arméniens, Biélorusses, etc.
C’est dans cette ville que fut signée en 1559 l’Union polono-lituanienne, scellant l’alliance entre le Royaume de Pologne et le Grand-Duché de Lituanie, qui aboutit à la création d’un état unitaire en 1791.
Aujourd’hui, c’est une ville très importante d’un point de vue universitaire (6 grandes écoles et universités y sont établies) et scientifique, mais aussi culturel. En 2006, elle fut désignée « Ville culturelle de l’Europe – L’Europe des Voisins ».

A la ville de Lublin sont également attachés les noms de l’écrivain (prix Nobel de littérature) Isaac Bashevis Singer et de la physicienne (prix Nobel de physique et de chimie) Marie Curie-Sklodowska.

// Accueil // Association // Contact © concept et réalisation : Mariusz Dabek, photos animation : Mariusz Dabek, Andrzej Rożek.