LOGO

28, rue Jacques Louvel Tessier
75010 Paris - France
Tél. +33 (0)1 40 18 11 18

Agnieszka Bender


Eva Rubinstein
Sous le haut patronage
de Monsieur Patrick Ollier,député maire de Rueil Malmaison,
comte et comtesse Hubert d’Ornano,
Catherine Join-Dieterle, Directrice du Musée Galliera
Musée de la mode de la ville de Paris

// dr. Agnieszka Bender
Conférence : “l'Histoire des ceintures polonaises”

Le 1 décembre 2004, dans le cadre de la Saison polonaise “Nova Polska” aura lieu à la Petite Malmaison l’exposition de ceintures polonaises, une des plus intéressantes réussites de l’artisanat polonais du XVIIIe siècle. Les ceintures constituaient un élément caractéristique et pittoresque du costume nobiliaire polonais. Elles étaient exécutées par différents tisserands, notamment arméniens (p.ex. Jan Madzarski) et français (p.ex.François Selimand,S.Filsjean) quitra vaillaient dans plusieurs manufactures situées surtout aux con fins orientaux de l’ancien Royaume de Pologne. La manufacture la plus célébre à cette époque fut celle des ducs de Radziwill à Sluck. Depuis peu de temps on sait également que, dans une manufacture à Lyon, Pierre-Toussaint Dechazelle fabriquait des ceintures “pour de riches Polonais”.
L’exposition montrera différents types de ceintures polonaises provenant de diverses manufactures et présentera leur fonction dans le costume nobiliaire typique. L’exposition sera ouverte par la conférence d'une spécialiste éminente des tissus artistiques polonais, Agnieszka Bender,docteur en histoire de l’art de l’Université Catholique de Lublin en Pologne. Madame Agnieszka Bender présentera l’histoire des ceintures polonaises et abordera le problème des influences orientales et françaises sur ce domaine spécifique de la culture sarmate polonaise.
Aussi bien l’exposition que la conférence veulent montrer la longue tradition et la richesse des relations franco-polonaises.

Agnieszka Bender est l’auteur de trois livres : “Les cuirs dorés en Pologne ” (1992), “L’église et le cloître des dominicains à Jaroslaw” (1998), “Les tapisseries dans l’ancienne Respublica” (2004) et de plus de trente études, par exemple : “Un tapissieur français en Pologne au XVIIIe siècle : François Glaize” (1998), “Une chasuble avec des scènes sur la légende du remembrement de la dépouille de Saint Stanislas. L’œuvre de François Glaize" (1999), ”Le rôle de la famille Radziwill dans la création des premières manufactures de tapisseries dans l’ancienne Respublica” (2003). Boursière de :
Scuola Storica Italo-Polacca. Istituto Sturzo à Rome (1992 -1994), The Attingham Society à Londres (1993), Centre International d’Étude des Textiles Anciens à Lyon (1994,1995), European Humanities University à Minsk (1999).
Membre de nombreuses sociétés scientifiques.

langues :
La ville de Lublin
Tang
Lublin est la ville la plus importante de Pologne orientale, riche par son histoire et les monuments
qu’elle abrite. Multiculturelle,
on y cotoye Polonais, Russes, Ukrainiens, Allemands, Français, Juifs, Arméniens, Biélorusses, etc.
C’est dans cette ville que fut signée en 1559 l’Union polono-lituanienne, scellant l’alliance entre le Royaume de Pologne et le Grand-Duché de Lituanie, qui aboutit à la création d’un état unitaire en 1791.
Aujourd’hui, c’est une ville très importante d’un point de vue universitaire (6 grandes écoles et universités y sont établies) et scientifique, mais aussi culturel. En 2006, elle fut désignée « Ville culturelle de l’Europe – L’Europe des Voisins ».

A la ville de Lublin sont également attachés les noms de l’écrivain (prix Nobel de littérature) Isaac Bashevis Singer et de la physicienne (prix Nobel de physique et de chimie) Marie Curie-Sklodowska.

// Accueil // Association // Contact © concept et réalisation : Mariusz Dabek, photos animation : Mariusz Dabek, Andrzej Rożek.